0

0
Mon panier

Tous les produits ajoutés

Aucun produit

TVA 0,00 €
0,00 €

Les prix sont TTC

Voir mon panier

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port TTC -
TVA 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Les points d’eau : bases communes

Législation, remplissage, équilibre, filtration… Le Jardin d’eau vous explique ci-dessous les notions de base communes à tous les types de points d’eau que vous pourriez aménager.

Quelle législation pour les points d’eau ?

Alors que les bassins de baignade naturelle sont bien réglementés, la législation française ne définit pas actuellement de règles précises en ce qui concerne les bassins de jardin.
Nous vous conseillons donc de vous référer à la « règlementation spécifique aux piscines et eaux closes », à votre PLU (Plan Local d’Urbanisme) et de contacter votre Commune.
  • Surface < à 10m² et Profondeur < 2m
    => Aucune autorisation nécessaire
  • Surface comprise entre 10 et à 100 m² et/ou Profondeur > 2m
    => Dépôt d’un permis de construire

Quel que soit votre projet, nous vous invitons à suivre quelques règles de bon sens : avertir votre voisinage des travaux et des éventuelles nuisances sonores générées une fois l’installation terminée (pompe, cascade…).

Eau de pluie, eau de source ou eau du robinet : avec quelle eau remplir mon bassin ?

  • Notre choix se porte tout naturellement vers un remplissage de votre bassin de jardin avec de l’eau de pluie. D’un point de vue qualitatif, c’est une eau qui reste très pauvre en nutriment, à l’image d’une eau distillée. Elle est évidemment très intéressante d’un point de vue économique : elle nécessite uniquement l’installation d’un ou de plusieurs récupérateurs d’eau, et d’un peu de patience :). Avec l’évaporation de l’eau en saison estivale, vous pourrez également faire des appoints sans impacter les réserves en eau potable.
  • Utiliser l’eau de source (captée à l’aide d’un puit) reste aussi une bonne solution si vous avez la chance d’avoir ce type de ressource sur votre terrain. Soyez toutefois vigilant sur la qualité de cette eau : elle est souvent chargée en nitrates. Cet élément risque à coup sûr de déséquilibrer votre bassin, avec l’apparition d’algues ou l’asphyxie de la faune aquatique par exemple.
  • Si vous n’avez pas d’autre alternative, vous pouvez remplir votre bassin d’ornement avec l’eau du robinet en prenant quelques précautions. Cette eau est traitée (au chlore) pour la rendre potable : elle contient peu de nutriment et il faut donc la laisser reposer au moins 48h avant d’installer vos plantes et éventuellement vos poissons.

L’eau est une ressource précieuse et présente un coût non négligeable : le mieux sera d’attendre la sortie de l’hiver (et en évitant la période estivale) pour mettre en eau votre bassin de jardin.

Comment gérer l’équilibre de mon point d’eau ?

Le Jardin d’eau tient à vous rappeler qu’un point d’eau reste un écosystème complexe :
  • à l’inverse, plus votre point d’eau sera petit, plus son équilibre sera précaire. Un bassin de faible volume sera logiquement plus sensible au changement : apports de nutriments (chutes de feuilles à l’Automne, appoints d’eau chargée en nitrates), variation de températures, quantité trop importante de poissons, apports excessifs en nourriture…
  • plus votre bassin de jardin sera volumineux (de 5000 à 10 000 L), plus il sera facile de conserver son équilibre.

L’équilibre de votre point d’eau dépend avant tout des conditions climatiques locales où il est installé.

De manière générale, un point d’eau installé en zone tempérée (climat de type océanique par exemple) sera plus facile à gérer que le même point d’eau installé en zone au climat de type continental (aux gros écarts de températures).

D’autres facteurs vont également impacter l’écosystème de votre bassin.

  • Ratio « quantité de poissons / volume du bassin » :
    D’un point de vue « bien-être animal », nous ne préconisons pas de surcharger votre point d’eau en poissons. Plus il y a de poissons, plus grande sera la quantité de nourriture qui finira au fond de votre bassin (et qui contribuera à le polluer).

    Nous vous rappelons que le repas de vos poissons ne doit pas excéder 2 minutes et nous vous conseillons d’utiliser une épuisette pour ramasser les restes.

  • Source d’alimentation en eau :
    Comme vu précédemment, l’eau utilisée pour remplir (et/ou) ajuster le niveau de votre point d’eau peut influer grandement sur son équilibre. Un apport excessif en azote va par exemple favoriser le développement des algues.
  • Ratio « quantité de plantes / volume du bassin :
    De manière générale, nous conseillons de respecter le ratio suivant : 1/3 de plantes installées pour 2/3 de volume d’eau.
    La proportion de plantes oxygénantes est également importante : elles sont utiles au bassin pour consommer le CO² (dioxyde carbone) et rejeter de l’O² (dioxygène).
  • Oxygénation mécanique :
    L’oxygénation de type mécanique est particulièrement recommandée pour les points d’eau de grande taille. Ce procédé va apporter des particules d’air (dont l’oxygène) nécessaires à la vie de toute la faune aquatique (poissons, grenouilles…). Il participe également au bon développement des végétaux en améliorant la décomposition des nutriments par les micro-organismes présents dans votre bassin.
    Il existe dans le commerce différents systèmes adaptés à tous les types de bassin : pompe à remous, cascade, ruisseau, bulleur…
  • Lumière :
    Pour maintenir un bon équilibre dans votre point d’eau il faut limiter la matière organique en suspension. L’apport en lumière est primordial dans l’ensemble de ce processus :
  1. Les microorganismes vont transformer cette matière en nutriments assimilables par les végétaux présents dans votre bassin.
  2. Via un procédé appelé photosynthèse, les plantes vont pouvoir dégrader cette matière à partir de cette énergie lumineuse.
  3. Pour optimiser ce procédé, les plantes ont un besoin conséquent en lumière. Pour rappel, la photosynthèse est efficace lorsque la température de l’eau est comprise entre 5°C et 25°C.

!!! Attention !!!
Prenez garde à ce que l’eau de votre bassin ne chauffe pas trop pour limiter le phénomène d’évaporation (notamment de l’oxygène), la surchauffe et l’asphyxie de la faune aquatique.

  • Substrat à bactéries :
    Comme vous l’avez compris, les bactéries jouent un rôle important dans la dégradation de la matière organique et par conséquent dans l’équilibre de votre bassin. Derrière le terme « substrat », il faut comprendre « base nutritive » : comme tout microorganisme, les bactéries ont besoin d’un milieu propice pour leur développement.

    Au moment de vos plantations (dans un bassin conçu avec une bâche étanche ou via trou creusé dans un sol argileux), nous vous conseillons d’incorporer de la pouzzolane, une roche volcanique aux multiples avantages. Ce support présente une porosité exceptionnelle favorisant la fixation des bactéries et donc leur développement. De plus, étant d’origine naturelle, ce matériau ne polluera pas votre environnement.

    À noter que les systèmes de filtre mécanique (pour grand bassin) sont pourvus de différents supports de culture prévus pour accueillir cette vie bactérienne.

  • Système de filtration (non disponible à la Pépinière) :
    La filtration n’est pas nécessaire pour un bassin d’ornement de petite taille (surface inférieure à 5m²). Par contre, pour un bassin de grande taille accueillant plantes et poissons, un système de filtration devient obligatoire.

a- Filtres du commerce :
Les filtres disponibles dans le commerce (quel que soit le fournisseur) sont composés de mousses filtrantes et d’une variété de mailles. Ces systèmes incluent également des supports de culture composés de différents matériaux (balles en plastique, dés de céramique, supports à zéolithe ou encore roches volcaniques) ayant le même objectif : accroître l’espace disponible pour le développement de la vie bactérienne et le stockage de l’azote.

De manière générale, ces systèmes sont accompagnés d’une pompe : celle-ci doit être capable de passer chaque heure, tout le volume d’eau du bassin dans le filtre. Nous conseillons de la laisser tourner 24h/24 car les bactéries présentes ont besoin d’oxygène pour nettoyer l’eau. En arrêtant le circuit, vous risquez tout simplement de les asphyxier et donc de diminuer l’efficacité de votre filtre.

Ces filtres sont souvent couplés à un stérilisateur UV : ces lampes utilisent le rayonnement ultraviolet pour détruire toutes les bactéries, virus et parasites nocifs pour certains poissons (carpes koïs notamment). Nous vous déconseillons fortement d’utiliser ce système dans le cadre d’une filtration végétale et nous vous invitons à consulter les sites des revendeurs spécialisés dans ce domaine.

b- Filtre par lagunage :
Ce type de système consiste à faire transiter toute l’eau de votre bassin dans un second bassin rempli d’un substrat filtrant. Celui-ci est bien souvent constitué de pouzzolane présente sous différentes granulométries. Basé sur le même principe qu’une phytoépuration, ce bassin de filtration accueillera entre 4 et 6 plantes dépolluantes au m². Sa capacité doit représenter 1/3 du volume d’eau du bassin principal, avec une profondeur comprise entre 40 cm et 60 cm qui optimisera la décomposition de la matière organique.
Contrairement aux filtres conventionnels, un système de filtre par lagunage ne nécessite pas d’entretien régulier, hormis la taille annuelle du massif planté.

Filtres du commerce ou filtre par lagunage… Ces deux systèmes vont nécessiter la mise en place d’une pompe : cela peut être l’occasion d’aménager une sortie d’eau sous forme de cascade ou de petit ruisseau qui viendra apporter de l’oxygène utile dans l’eau.


Icône Paiement

Paiement sécurisé Carte Bancaire, Chèque & Virement

Icône plantes

+ de 900 plantesdisponibles

Vous souhaitez des
renseignements ? Un devis ?

Contactez-nous

Newsletters

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience et mesurer le trafic de notre site internet. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.
Pour en savoir plus, veuillez consulter notre politique de protection des données personnelles.

J'accepte

Vous souhaitez
nous suivre sur Facebook

C'est par ici

Veuillez patienter...