0

0
Mon panier

Tous les produits ajoutés

Aucun produit

TVA 0,00 €
0,00 €

Les prix sont TTC

Voir mon panier

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port TTC -
TVA 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Faune aquatique d’un bassin de jardin

Une fois votre point d’eau aménagé, la faune – aussi bien aquatique que terrestre – va commencer à abonder. Cet espace constituera pour certaines espèces un nouvel habitat. Pour d’autres, ce nouvel environnement représentera un garde-manger ou même un milieu adapté à leur reproduction.
Le Jardin d’eau n’invente rien en vous disant simplement que "l’eau, c’est la vie".

! Toutes les espèces présentées ci-dessous ne sont pas disponibles à la Pépinière : pour plus de détails ou pour tout achat, nous vous invitons svp à vous renseigner auprès des revendeurs spécialisés !

Quels poissons installer dans mon bassin ?

Différentes espèces vont pouvoir s’adapter à la vie dans un bassin : certains poissons d’ornement sont sélectionnés spécialement pour le plaisir des yeux.

Attention toutefois aux prédateurs : les poissons très colorés vont attirer les hérons et d’autres oiseaux pêcheurs. Il sera peut-être utile d’installer des caches dans le fond de votre mare ou même des filets sur le dessus, certes inesthétiques mais bien efficaces.
  • Le poisson rouge commun ou carassin doré (carassius auratus), son cousin le poisson jaune ou encore la variété Shubunkin sont les espèces les plus répandues dans les aquariums et les bassins. Leurs belles couleurs (rouge, jaune, orange, multicolore, nacré) les rendent très attractifs. Bien résistants, ils peuvent s’adapter à une variation de température allant de 2°C à 30°C. Dans un écosystème bien équilibré, ils pourront vivre 20 ans et mesurer jusqu’à 30 cm. Ces poissons sont omnivores : ils se nourrissent des insectes, des têtards et même des alevins présents en grand nombre ; les algues présentes sur les parois du bassin peuvent également faire partie de leur alimentation. Cette espèce ne s’attaquera pas ou peu aux végétaux ornementaux qui peuvent être installés dans votre bassin. Concernant votre bassin, il faudra compter un volume minimum de 100 L d’eau par poisson. Sa profondeur devra atteindre au moins 60 cm afin qu’ils puissent s’y réfugier en hiver.
> 01- poisson rouge commun ou carassin doré (carassius auratus)
> 02- variété "Shubunkin"
  • La carpe koï (cyprinus carpio) est un des poissons de bassin les plus remarquables par ses couleurs, très variées en fonction des espèces. Ces poissons font partie des plus fragiles : ils sont très sensibles aux variations de température, d’acidité ou d’oxygénation de l’eau. Il est très important de les installer dans un bassin bien équilibré : il faudra attendre 1 mois avant de les implanter dans un nouveau bassin.
    Ces espèces peuvent résister à des températures comprises entre 5°C et 28°C : la seule condition est de leur proposer un trou d’une profondeur de 80 cm minimum pour se protéger des fortes chaleurs estivales ou des grands froids hivernaux. Au niveau de la surface de votre bassin, il faudra prévoir :
    • 1 m² minimum pour une jeune carpe de 15 cm.
    • 5 m² minimum pour une carpe à taille adulte (35 à 55cm ou plus).

Les poissons de cette espèce ne supportent pas la solitude et vivent souvent en bande : il est conseillé de leur proposer un bassin suffisamment grand pour en accueillir plusieurs dans des bonnes conditions de vie. Ces poissons sont principalement herbivores et adorent fouiller le fond du bassin : il sera nécessaire de bien protéger tous les végétaux implantés, en utilisant par exemple des kits de protection pour panier.

> 03- carpe koï
  • La carpe amour (ctenopharyngodon idella), carpe des ruisseaux ou carpe sauvage est encore souvent appelée "carpe blanche". Ces poissons pourront mesurer jusqu’à 1m et peser 30 Kg ou plus. Ils se reproduiront très peu sous nos climats car ils ont besoin d’une température de l’eau comprise entre 22°C et 28°C.

    Tout comme leurs cousines les carpes koï, elles auront besoin d’un grand espace pour évoluer convenablement :

    • 2 m² minimum par jeunes poissons.
    • 7 à 10 m² minimum pour poisson adulte (20 à 30 cm).
Au stade juvénile, ces carpes sont omnivores : elles ne deviendront exclusivement herbivores qu’à l’âge adulte. Formidables nettoyeuses, elles peuvent consommer de grande quantité de végétaux : elles sont souvent utilisées pour nettoyer les plans d’eau envahis de plantes ou d’algues.

Il ne faut pas les confondre avec les carpes argentées (hypophthalmichthys molitrix).

> 04- carpe amour

Pour un rendu plus naturel de votre bassin, vous pourrez choisir d’implanter des espèces sauvages telles que les tanches, ablettes, ides, bouvières, épinoches, varisons ou gardons

05- gardon

Quels batraciens dans mon bassin ?

Présentes dans quasiment toutes les pièces d’eau, les batraciens (grenouilles, crapauds, tritons et salamandres) font partie intégrante d’un jardin d’eau. Il ne sert à rien d’essayer d’introduire certaines espèces : elles s’implanteront d’elles-mêmes naturellement dans votre nouvel environnement.

! Le commerce de ces espèces est formellement interdit.

> grenouille
> crapaud
> triton

Quels insectes dans mon bassin ?

  • Les notonectes (ou abeilles d'eau) sont les premiers insectes à venir s’installer dans votre bassin. Munis de petites ailes, ils sont capables de rejoindre n’importe quel point d’eau. Ils se nourriront de tous les insectes qu’ils pourront croiser.
> notonecte (ou abeille d'eau)
  • Les dytiques sont considérés comme des prédateurs : ils peuvent dévorer les alvins de vos poissons.
  • Les gerris (ou punaises d’eau) sont en fait apparentés aux araignées. Carnassières, elles consommeront tous les insectes qui tomberont à l’eau.
> gerris (ou punaise d'eau)
  • Les zygopteras (ou « Demoiselles ») existent sous différentes espèces. Ces petits insectes colorés (rouge, bleu, vert) sont un vrai plaisir pour les yeux. Elles ont besoin des végétaux pour s’implanter dans un point d’eau : leurs larves vivent une année sous l’eau avant de venir sur les branches des plantes émergées pour finir de se développer.
> zygopteras (ou « Demoiselles »)
  • Les anisopteras (ou « Libellules ») sont d’une taille plus importante : elles existent également sous différentes espèces aux différentes couleurs. Les larves vont se développer 2 années sous l’eau avant de sortir à la surface pour éclore.
> anisoptera (ou "Libellule")
  • Les gammares sont des petits crustacés semblables à des petites crevettes mesurant de 1 à 10mm. Elles nagent très rapidement et se nourrissent du plancton. Elles s’installeront durablement dans toutes les pièces d’eau.
  • Les aselles sont également des crustacées aquatiques, apparentés aux cloportés, mesurant 2 à 15mm. Arrivant seuls et se reproduisant rapidement, ils consommeront   la matière organique présente dans l’eau.

Quels mollusques d’eau douce dans mon bassin ?

  • Les moules d’eau douce ou anodontes sont des mollusques pouvant se présenter sous différentes couleurs. L’anodontea cygnaea fait partie des variétés les plus résistantes : elles pourront vivre à des températures comprises entre 1°C et 30°C. Faîtes attention aux variétés tropicales qui ne pourront pas survivre à nos hivers.
    Ces moules d’eau douce se nourrissent des éléments en suspension dans l’eau : elles sont théoriquement capables de filtrer jusqu’à 50 L d’eau par jour et par moule.
    En l’absence de prédateurs (comme le ragondin par exemple), elles pourront vivre de 10 à 15 ans et mesurer jusqu’à 25 cm en longueur.
  • Les limnées (lymnaea stagnalis) sont des gastéropodes d’eau douce vivant en permanence sous l’eau. Elles se nourrissent des bactéries présentes sur la végétation, du biofilm présent en surface, des algues microscopiques, et des plantes aquatiques s’il n’y a rien d’autre.
    Pour se reproduire, les limnées vont pondre des œufs agglomérés par cinquantaine, les coller sous les végétaux et sur les parois du bassin : ce cycle a lieu tous les 2 jours en saison estivale. Elles pourront mesurer jusqu’à 50 à 60mm.
> limnée (lymnaea stagnalis) 
  • Les physes (physa marmorata) sont des gastéropodes d’eau douce. Contrairement aux limnées, elles ne consommeront pas de végétaux vivants : très utiles pour votre bassin, elles préféreront les algues, les végétaux en décomposition ou les déchets d’origine animale. Elles pourront mesurer jusqu’à 1 cm.
  • Les planorbes (planorbarius corneus) sont des gastéropodes d’eau douce comptant plusieurs espèces. La grande planorbe brune est la seule espèce qui pourra survivre dans un bassin : les autres espèces plus colorées seront destinées aux aquariums. Comme les physes, elles sont des auxiliaires utiles au bassin : elles vont se nourrir des algues, des végétaux en décomposition et des restes de nourriture des poissons par exemple.
> planorbe

Quels vers dans mon bassin ?

Les sangsues sont des vers (ou annélides) naturellement présents sous nos climats et dans nos plans d’eau :
  • Les sangsues médicinales (hirudo medicinalis) vont se nourrir du sang des petits mammifères et des batraciens. Présentes dans une bonne partie de l’Europe de l’Ouest, elles pourront mesurer une dizaine de centimètres.
  • Les glossiphonia sont des sangsues très répandues dans tout l’Hémisphère Nord : la glossiphonia complanata est une espèce principalement présente en France, notamment dans le quart Nord Ouest. Elles se nourrissent de gastéropodes mais apprécient également les petits crustacées : elles pourront mesurer 30 mm de long et 20 mm de large.

Icône Paiement

Paiement sécurisé Carte Bancaire, Chèque & Virement

Icône plantes

+ de 900 plantesdisponibles

Vous souhaitez des
renseignements ? Un devis ?

Contactez-nous

Newsletters

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience et mesurer le trafic de notre site internet. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.
Pour en savoir plus, veuillez consulter notre politique de protection des données personnelles.

J'accepte

Vous souhaitez
nous suivre sur Facebook

C'est par ici

Veuillez patienter...